Sächsilüüte – Sechseläuten

Aperçu de la fête du printemps zurichoise
Sechseläuten, Zürich

25 avril 2022, Lundi du Sechseläuten

Après deux ans de pause, le Sechseläuten aura à nouveau lieu à Zurich du 22 au 25 avril. Si vous vous rendez à la Tourist Information les jours précédant la fête, vous aurez l’occasion de prendre un selfie unique avec le « Böögg ».

Retrouvez ici les selfies déjà pris.

Qu’est-ce que le Sechseläuten ?

Le Sechseläuten est une tradition séculaire qui marque le début du printemps à Zurich avec des membres de corporation en costume d’époque, fanfares, chevaux, fleurs, drapeaux et « Böögg ». Le Böögg est ce jour-là le personnage principal, brûlé à l’instant où le carillon de l’église Grossmünster retentit – à six heures pile. Plus vite sa tête bourrée de feux d’artifice explose, plus beau sera l’été. C’est du moins ce qu’on raconte à Zurich.

Vous lirez ci-dessous comment cette coutume est née, d’où vient le Böögg et aussi des conseils pour vivre pleinement le Sechseläuten.

Historique de la fête

Au XVIe siècle le Conseil de Zurich – composé uniquement de membres de corporation* à l’époque – décida que la journée de travail se terminerait une heure plus tard les mois d’été que les mois d’hiver. Pour signaler le début du printemps la deuxième plus grande cloche du Grossmünster sonna le premier lundi après le jour de l’équinoxe, à 18h pile. A partir de ce jour on travailla une heure de plus jusqu’à la fin d’automne. Depuis on célèbre cette première « Sächsilüüte » – sonnerie de six heures.

*Les corporations

sont des associations d’artisans créées au Moyen-âge, qui réglementaient les intérêts communs comme les salaires ou les fixations des prix et formaient un système social avec leurs propre blason, symbole et costume. 26 corporations existent encore aujourd’hui. Elles ne s’occupent plus du quotidien de leurs membres mais font en sorte que coutume et tradition demeurent bien vivantes.

À propos du Böögg

Le Böögg est au centre de l’évènement pendant le Sechseläuten. On y met le feu et on le brûle le lundi du Sechseläuten sur la place Sechseläutenplatz, à 18h pile. Il représente l’hiver et c’est ainsi qu’on célèbre la venue du printemps. Le Böögg n’a toutefois pas toujours fait partie du Sechseläuten. La galerie de photos vous fournira plus de détails.

Rendez-vous et parcours

Défilé des enfants le dimanche

  • 14h30 : jusqu’à 3 000 enfants costumés accompagnent le « Böögg » jusqu’à la place Sechseläutenplatz.

Le lundi du Sechseläuten

  • 15h : 3 500 membres de corporations en costume marchent à travers la vieille ville, accompagnés d’orchestres, de cavaliers et de chariots. Couverts de fleurs, ils sont la garantie d’un défilé musical riche en couleurs jusqu’à la place Sechseläutenplatz.
  • 18h : Incinération du Böögg sur la place Sechseläutenplatz.

Conseils pour vivre pleinement le Sechseläuten

  • À midi déjà les corporations se rassemblent dans leurs maisons et se préparent pour le défilé. Le centre-ville, les bus et trams sont décorés de drapeaux et/ou de fleurs.
  • À 15h le défilé débute dans la rue Bahnhofstrasse, tourne ensuite sur la place Bürkliplatz et se poursuit sur le pont Rudolf-Brun-Brücke puis le long du quai de la Limmat jusqu’à la Sechseläutenplatz.
  • Il vaut mieux arriver tôt sur la Sechseläutenplatz, car à partir de 17h on ne peut presque plus circuler.
  • À 18h le Böögg est brûlé. On peut alors encore parier sur le temps qu’il faudra avant que sa tête n’explose.
  • L’explosion est suivie de grillades de saucisses (non officiel) sur les restes du feu du Böögg.
  • Dans de nombreux bars et restaurants environnants règne une ambiance festive ce soir-là. Parfait pour entrer en contact avec les Zurichois-e-s.
  • Les corporations se rendent visite mutuellement dans leurs maisons avec lanternes, musique et costumes. Un régal pour les yeux.

L’After-Party non officielle

Alors que le bûcher s’effondre lentement après l’explosion, la foule se rassemble autour de l’énorme foyer utilisé comme barbecue. Les saucisses qui ont été apportées sont alors grillées lors d’une fête joyeuse jusqu’à tard le soir.

Légendes urbaines, échecs, malheurs et mésaventures :

  • Plus vite la tête du Böögg explose, plus beau sera l’été. Une combustion de 5 à 12 minutes signifie un été ensoleillé et chaud. Au-delà, l’été sera plutôt pluvieux.
  • En 1921 un gamin – probablement incité par des communistes – enflamma déjà le Böögg à 13h30.
  • En 1944 le Sechseläuten eut lieu au port d’Enge, car le pré Sechseläuten servait à la culture des légumes. Le « Böögg » bascula ensuite dans le lac de Zurich.
  • En 1950, 1960, 1993 et 1994 le Böögg bascula de la pile de bois juste avant que sa tête n’explose.
  • En 2006 le Böögg fut volé par le groupe « 1. Mai – Strasse frei » (Rue dégagée le 1er mai), il réapparut lors de la fête du 1er mai sur la place Helvetiaplatz, puis après une nouvelle disparition fut finalement retrouvé dans la cave d’une école. Le Sechseläuten pu toutefois avoir lieu. Ce fut le Böögg de substitution qui a dû y laisser sa peau.
  • En 2020 le Sechseläuten fut annulé à cause de la pandémie de Covid.
  • En 2021 pour la première fois dans son histoire le Böögg ne fut pas brûlé à Zurich. Pour éviter la foule il fut brûlé dans les gorges des Schöllenen du canton Uri.

Cela pourrait aussi vous intéresser

Zurich diversiforme